dimanche 10 mai 2020

Confinement jour 55 ou déconfinement jour -1

Bonjour à toutes et tous

Déconfinez-moi, mais pas tout-de-suite, pas trop vite !
Sachez me convoiter, me désirer, me captiver
Déconfinez-moi, déconfinez moi..
Mais ne soyez pas comme tous les hommes, trop pressés 

Depuis 55 jours, j'ai cette chanson de Juliette Greco dans le crâne. Elle tourne en boucle. Nous voici enfin arrivés à l'aube de ce déconfinement.

Etrangement, je n'arrive pas à me réjouir totalement. On nous a bien annoncés que la vie d'avant ne reprendrait pas. Que rien ne serait pareil. Me voilà un peu déboussolée quand j'envisage:

- ne plus toucher la main lors de rencontres
- ne plus embrasser les amis, ne plus les toucher
- rester à plus de 1 mètre des gens que je côtoie
- mettre un masque dans les commerces
- faire des queues incroyables dans ces mêmes commerces
- faire le marché en respectant toutes ces consignes
- ne pas faire des apéros de plus de 4 personnes et je ne vous parle pas de repas au resto ....
- ne pas s'allonger sur la plage, pour autant qu'on puisse y aller ...
- pas de cinéma, pas de concert, pas de sardanes, pas de fêtes et je le redis: pas de restaurants!!!!
- pas de visites, pas de famille, pas prête de revoir mes enfants

Alors qu'est-ce que ça change? Virée dans un rayon de 100 km et sans autorisation à remplir et surtout à ne pas oublier de mettre dans la poche. Avoir le droit d'être 2 dans la voiture. Retourner chez le coiffeur (LC Coiffure je vous aime!). Contacts un peu plus rapprochés avec les amis, les voisins. Jusqu'à présent les seuils des maisons et la rue ont servi de salon .... Walter pourra enfin dépoussiérer la selle de son vélo.  

Alors voilà, ne me dites pas que le déconfinement c'est la liberté! 

Deux rescapés.....


Je suis disciplinée, je suis citoyenne, je vais me conformer ... En espérant que des leçons soient tirées de ces événements. Mais là, je crois que je rêve .... C'est bon de rêver! C'est bon de croire que les gens vont changer de comportement et devenir plus responsables. C'est bon de présumer que la clique qui gouverne ce pays prenne un virage plus humaniste et plus social. C'est bon de penser qu'un peu d'humilité politique remette le citoyen au coeur des décisions. C'est bon d'espérer que les nantis, les privilégiés, les riches quoi... pensent à partager et passent à la caisse. C'est bon d'envisager faire payer cette crise à toutes les entreprises et sociétés qui s'en sont mis plein les poches.  C'est bon de savoir que le climat qui a profité de cette crise pour se refaire une (petite) santé, pourrait être amélioré par des mesures contraignantes pour les pollueurs, de rêver que les gouvernements prennent (enfin!) des décisions intelligentes sur la production des biens, la consommation, la santé (ben oui ...), le bien-être des citoyens et de la planète. 

C'est bon d'aspirer à la révolution!

Comme vous le voyez ce n'est pas le virus qui me fera changer.  Il faut dire que j'ai eu le temps de ruminer ces dernières semaines.

Tout va bien! Ni fièvre, ni toux! Je vous embrasse bien fort virtuellement et vous dis:

Prenez soin de vous
A bientôt
Amitiés
Votre Gazetière



mardi 14 avril 2020

Confinement jour 29

Bonjour à toutes et tous !

29 jours de confinement et depuis hier soir on sait qu'il nous en reste au moins autant !

Tout d'abord tout va bien: ni fièvre, ni toux et on dira que c'est le principal.

Tous ces jours passés dans l'intimité de notre demeure, aussi agréable soit-elle, nous ont paru longs et bien peu occupés. Le blues parfois m'atteint quand je pense à tout ce à quoi nous devons renoncer...

Pâques sans les amis, sans les visites, sans les bunyetes, sans la mer, sans rien.... La côte de boeuf est restée chez le boucher et le gigot aussi! 

Pas de virée, sauf pour les courses, et encore une seule personne à la fois. Pas de spectacles, pas de sardanes, pas de marche avec les copines, pas de restos. Et pour Walter, pas de vélo, ça il faudra qu'on m'explique! Pas de marchés, pas de promenades en bord de mer. Pas de cafés ni d'apéros avec les voisin(e)s. Une seule sortie par jour dans un rayon d'un kilomètre et une heure maximum. Frustrant ...

Encore plus frustrant de renoncer à l'Andalousie, au cirque du soleil, aux Déferlantes et autre projets.




Village de Saleilles bien tranquille, sans personne 


Déconfinez-moi ... mais pas tout-de-suite ... pas trop vite! Nous sommes des citoyens et nous nous conformons aux consignes. Ce qui n'empêche pas nos cerveaux de fonctionner. 

La situation, bien évidemment inédite, nous oblige à l'introspection et la mise à niveau des idées et des idéaux. 

Tout d'abord les services publics. Depuis des années on démantèle, on critique, on coupe dans les budgets, on tape sur les fonctionnaires. Et voilà le résultat! Les hôpitaux sous équipés, la poste complètement débordée et sans moyens, les enseignants obligés de trouver chacun des solutions pour enseigner à distance. 

La mondialisation ... Quand on ne produit plus rien ou presque, quand on dit que les produits du pays sont trop chers et qu'on préfère acheter un t-shirt à 2 euros ... quand les capitaux ont plus de valeur que le travail, quand la politique se mêle à l'économie.... Voilà le résultat! 

L'agriculture... Tout d'un coup le politique redécouvre que nous avons des producteurs et que ceux-ci sont essentiels. Je tombe des nues.... Pendant des années, ces mêmes producteurs, ont été vilipendés, essorés, dénigrés. Et ce qui m'énerve le plus ce sont les grandes surfaces qui tout d'un coup font la base de leur publicité avec les produits français. Ces mêmes magasins qui, jusqu'à présent, ont tout fait pour que les producteurs crèvent la faim. 

De tout ça il faudra s'en souvenir ... Pas certaine que le monde va changer... quoique ...

Une peu sombre votre Gazetière, mais ça fait du bien de râler et en ce moment ce qui fait du bien est bon à prendre! 

Tout n'est pas négatif et je m'accroche aux choses qui me régalent. Tout d'abord, plus de démarchages téléphoniques, ça s'est arrêté net! Plus de bruit dans la rue, et un air sans gaz de voitures! Nous avons pu reprendre les repas dans la cour, notre cave est bien garnie, et je ris souvent aux gags que vous postez sur internet. Même si parfois, le temps me paraît un peu long, le tricot, la lecture, la cuisine, la sieste et vos messages et téléphones agrémentent la journée. 


Dans la cour, je fais le concours de la plus belle mauvaise herbe!



Déconfinez-moi ... mais pas tout-de-suite ... pas trop vite ... On connaît la chanson! C'est juste que le coup du "à plus de 65 ans vous êtes considérés comme vieux et à risques" m'a bien fait mal! J'espère de tout mon coeur que cet argument ne sera pas prétexte à gâcher tout mon été! 

Merci de m'avoir lue et prenez soin de vous!
Je vous embrasse et vous dis

Amitiés
A bientôt
Votre Gazetière 



samedi 21 mars 2020

Confinement - jour 5

Bonjour à toutes et tous

Eh oui! Une Gazette! 
Cette fois, elle ne vous narrera pas de voyages. Ce sera plutôt un voyage intérieur, dans tous les sens du terme ...

Tout d'abord, nous n'avons ni toux, ni fièvre. Merci à celles et ceux qui s'inquiètent pour nous.

Rentrés de Suisse mardi, après un court séjour, nous avons pu sans problème passer la douane et rejoindre notre domicile. Depuis, c'est le confinement.





C'est bizarre ce mot. Je le roule dans mon esprit et essaie d'imaginer tout ce que cela veut dire. Heureusement, qu'est-ce que l'on nous l'explique! Pas un média, pas une heure, pas une personne qui nous le rappelle.

Comme nous sommes des personnes responsables, nous allons nous y conformer, en espérant que ça serve vraiment à quelque chose. 

Notre vie du coup est un peu rétrécie, mais je prends ça du bon côté. Me suis mise des objectifs, eh oui! je ressors un vieux vocabulaire...

Tout d'abord du rangement et du nettoyage, mais bon j'ai déjà pris du retard. J'ai bien au moins 30 bouquins en retard sur ma liseuse. De la laine, du coton, une machine à coudre qui ne demandent qu'à être utilisés. Mes casseroles vont adorer servir à de délicieux repas qui prennent du temps. Comme les moules à pâtisserie sont jaloux, je vais aussi m'en occuper ....

Faudrait aussi, mais ça on verra, que je trie mes photos et fichiers dans l'ordi. 

Nous avons le droit de sortir, un peu ... à 2 km de son domicile, ça va. Ceci permet de se promener un peu au bord du Réart. Pour les courses, nous avons ce qu'il faut dans le village. C'est un peu plus long que d'habitude, les commerçants se sont adaptés. Juste quelques personnes à l'intérieur, un peu de queue, et des distances à respecter. Pas de vélo, et là c'est surtout Walter qui regrette. Lui qui s'y était mis avec ardeur avec son beau vélo électrique.  

Il reste la cour, qui devient agréable, mais qui va manquer de fleurs, tant pis! Pour la cour, pas besoin d'attestation de déplacement... 

Ce qui va me manquer? La mer!!!! Les plages sont interdites. Les marchés! ils sont fermés! Les amis! pas de réunion, pas d'apéro, pas de sardanes, pas de visites, pas de marche du jeudi! Discussion entre voisins aux fenêtres ou dans la rue en respectant les distances.

Quelques gros regrets, nous ne verrons pas Claude pour les migrations de cette année. Pas de visites pour Pâques. Pas de restaurants, pas de virée chez les vignerons. 

Voilà, c'est ça le confinement. Pour l'instant tout va bien. Pas dit que je ne pète pas les plombs dans quelques semaines ....

Je vais essayer (encore un objectif) de vous tenir au courant au moyen de la Gazette. 

Je vous prie de prendre bien soin de vous et vous dis

Amitiés
A bientôt (j'espère ...)
Votre Gazetière 





mardi 8 octobre 2019

L'été? Le voyage? les deux ?

Bonjour à toutes et tous !

Cette Gazette est un vrai dilemme. Que vous dire? Par quoi je commence? Faut faire dans l'ordre? Faut en faire deux? Bon alors on y va et ce sera un peu long (je vais essayer de me contenir ...) et vous pouvez piocher ce qui vous intéresse!

L'été est la saison la plus chaude de l’année! Vous le saviez? Si vous ne le saviez pas, vous l'avez découvert cet été. Mais que c'était bon, et le notre fut rempli de bonnes choses. 

Tout d'abord la visite expresse de Lorenza et Daniel, rapide mais si sympa et appréciée de tout notre coeur. Juste le temps d'aller se régaler avec les ZZTop au festival des Déferlantes et nous voilà repartis pour notre virée annuelle à Andorre et son spectacle du cirque du Soleil. Et comme d'habitude le retour se fait par les petites routes de l'Ariège, dedzou que c'est beau!


C'est beau l'été ici ...

Un peu de baignades, un peu de sardanes, un peu de grillades et voici arrivé le moment de monter en Suisse pour la Fête des Vignerons. Mon cher frère et sa femme avaient tout organisé. Avons été reçus comme des rois et soignés aux petits oignons, petits... enfin aux oignons. Avions deux spectacles de prévu. Un en journée et un le soir. Entre deux avons fait quelques kilomètres dans les Préalpes fribourgeoises et dans notre cher Jura. Faut dire qu'il faisait une "tchaffe" et qu'on cherchait un peu de fraîcheur sur les hauteurs. On a cherché, on a cherché ... mais pas souvent trouvé.

Le spectacle de la Fête des Vignerons fut grandiose, magnifique, époustouflant, poétique, merveilleux, fabuleux! Vous avez compris, nous avons adoré ce moment qui a lieu tous les 20 ans. Si j'avais quelques craintes de me retrouver devant du folklore planplan, et bien là! pas du tout, tout était beau: les costumes, la musique, la mise en scène. Tous les tableaux mettent en valeur le travail de la vigne et des tâcherons.  Et dire que ce sont environ 6000 personnes bénévoles qui nous ont offert cette émotion. La Fête n'est pas seulement dans les arènes, mais aussi dans la ville et les caveaux, et là ... eh bien je ne vous raconterai pas !
La séance de nuit a du être interrompue à cause d'un orage, spectacle en lui-même sur les Alpes, et a été remplacée par une journée quelques jours plus tard. Du coup, nous avons prolongé notre séjour et encore merci mille fois à Bernard et Claudine pour leur accueil.
Nous avons également profité de ce séjour pour faire un petit coucou aux Liard's. Comme d'habitude de très bons moments d'amitié et je suis si impressionnée par les deux enfants, oh? non pardon! Ce ne sont plus des enfants, mais des jeunes hommes. Merci encore à Nolann pour le lavage impeccable de notre voiture, elle n'avait jamais vu ça. On s'est donné rendez-vous ... pour bientôt !


Morges, le marché du samedi matin


Rentrés dans nos pénates, sur une autoroute ma foi bien engorgée, nous avons repris baignades, grillades, sardanes, apéros, amis et virées! La vie quoi!

Un événement particulièrement radieux lors de ce mois d'août, les retrouvailles avec Leïla. Ma Leïla, perdue de vue pendant quelques années. Des circonstances, des événements, le temps qui passe ... rien n'a atteint notre amitié et c'était un si grand bonheur de se revoir, de se raconter, de retrouver les enfants si grands. Surtout dans un environnement si bucolique à l'ombre des pins, aux chants des cigales et caresses du vent su Sud. Merci à vous pour ce moment privilégié.




L'été s'achève avec la venue de Claude pendant quelques jours, eh! oui! c'est le temps des migrations. Et nous pendant ce temps, on pense aux valises... parce que le départ c'est bientôt !

Photos de l'été: c'est ici, suffit de cliquer ou copier 
https://photos.app.goo.gl/MQvfaUy43CDSQUKe6


Voyage au Canada

Ayant atteint l'âge respectable de soixante-dix ans (ça fait plus jeune que septante, il y soixante dedans ...) nous avons pensé que nous devrions réaliser un rêve pour fêter ça. Vous connaissez la passion de Walter pour les chemins de fer, même si pour moi c'est plus de l'intérêt .... Nous nous décidons de traverser le Canada en train. Rien que ça!

Juste après l'anniversaire de notre voisin Roger qui fête ses 83 ans et un cassoulet le soir à Toulouse, nous partons via Francfort pour Vancouver. Long voyage pas très confortable, mais bon, il faut ce qu'il faut et j'arrête de faire ma chochote !

Vancouver

Très belle découverte, grande ville, mais très agréable, verdure un peu partout, chemins piétonniers, tout ce qu'il faut pour passer un moment agréable. Nous survolons la ville en hydravion, nous montons sur la tour Lookout, visitons le quartier chinois, marchons le long des quais. Ouf! nos pieds ont compris qu'ils ne seraient pas en vacances. Dommage, séjour trop court, mais ça donne envie d'y retourner.


Vancouver

Photos: c'est ici, suffit de cliquer ou copier 
https://photos.app.goo.gl/iWsRQFvy2mGvouar9

The Rocky Moutaineer 

Nous partons de Vancouver le 17 septembre au petit matin sous une pluie battante. Le confort du train, l'attention du personnel de bord, le luxe, l'organisation parfaite et surtout les paysages nous font vite oublier que le soleil nous boude. Nuit à Kamloops dans un hôtel. 
Le lendemain, nous repartons, avec le soleil cette fois et nous sommes scotchés aux vitres (panoramiques) pour apercevoir rivières, lacs, forêts, ravins et autres paysages des montagnes rocheuses. Nous apercevons quelques aigles à tête blanche au vol majestueux. Magnifique! Sommes sous le charme en arrivant à Jasper.



Les photos: c'est ici, suffit de cliquer ou copier:
https://photos.app.goo.gl/u1VjZPik54CwL1Ap9
Jasper

Nous y restons 2 jours que nous utilisons à visiter la charmante petite ville, à prendre le téléphérique Skytram jusqu'à 2300m pour tester nos nouvelles vestes au froid. Elles tiennent, mais le blizzard qui soufflait était bien froid pour nos vieux os. Le deuxième jour, nous partons faire une excursion à pied au bord des lacs Beauvert et Annette. Nous nous perdons un peu, mais nous n'avons pas vu d'ours, juste une crotte d'ours pas très sèche ... Nous voyons également un pic à crête rouge qui détruit une branche sous nos yeux. Joli moment. Paysages de carte postale, même si les couleurs d'automne ne sont pas encore intenses. 



Les photos c'est ici: suffit de cliquer ou copier
https://photos.app.goo.gl/mqgAvz92veFLquJQ6


Transcanadian

Le lendemain nous reprenons le train Canadian qui va nous amener en 4 jours à Toronto.  Quatre jours et 3 nuits! Au départ, cela peut sembler long... Surtout le premier jour où avide de ces paysages magnifiques qui défilent, je m'agace de ce train qui s'arrête TRES souvent et TRES longtemps. Et pourquoi? Pour laisser passer les trains de marchandises qui ont la priorité sur les trains de voyageurs. Nous n'avons pas l'habitude... Un peu d'incompréhension, mais le deuxième jour on s'habitue! Nous passons par les "Plaines", vastes étendues agricoles où on aperçoit de temps en temps un ferme FisherPrice. Nous apercevons quelques animaux, dont un ours très tôt le matin dans une clairière. Ensuite c'est une région de lacs plus beaux les uns que les autres. Pour arriver à Toronto notre destination.
Nous nous arrêtons dans quelques gares, pas très nombreuses et un peu western. On peut descendre et se dégourdir les jambes. Un arrêt un peu plus prolongé à Winnipeg nous permet de sortir de la gare et de faire quelques photos et... de respirer l'air frais. 
Ce train est très confortable. Nous avons un compartiment pour nous deux, avec fauteuils et larges couchettes. Il y a un wagon avec un dôme vitré où nous passons la plupart de notre temps et où nous pouvons faire des photos. Un wagon-restaurant pour d'excellents repas servis par un personnel au top. Et bien sûr, un bar! Nous faisons connaissance avec quelques passagers, la grande majorité anglophone, et les discussions sont rigolotes avec notre anglais déplorable. Mais on s'en est sorti avec gestes et mimiques et dessins. Pas d'aide de "translator", il n'y a pas de réseau sur la presque totalité de la ligne! 
Finalement nous arrivons à Toronto avec 6 heures de retard, mais nous trouvons que ce n'est rien par rapport aux 12h que nous avions encore à Winnipeg!




Vous avez compris, nous avons beaucoup aimé cette expérience relaxante, où le temps prend une autre dimension, où l'esprit vagabonde au gré des paysages. J'avais rempli la liseuse de lectures, je n'ai lu qu'un roman! 

Les photos c'est ici: suffit de cliquer ou copier
https://photos.app.goo.gl/Vj7ubdLDTD1wj7iM9

Toronto
Quand je sors de la gare, je lève la tête et je regarde le ciel. Enfin, un petit coin de ciel. Parce qu'il n'y a que de grands immeubles, des buildings modernes. Pour une habitante de Saleilles, c'est très exotique. Et là, nos pieds et nos muscles un peu ramollis pendant 4 jours comprennent qu'ils vont être mis à contribution et qu'il vaudrait mieux être en forme. Nous visitons la ville à pieds, la tête en haut sauf dans le vieux quartier, où la tête en bas depuis la CN Tower. 


Arrivée à Toronto, c'est haut !

Ville très plaisante, facile à se repérer où nous apprécions, comme à Vancouver, la gentillesse des gens. 

Le lendemain excursion aux chutes du Niagara, en bus. Il faut le voir, même si l'endroit est archi-touristique, remplis de Chinois et de Japonais. Au retour visite d'une cave et d'un vignoble avec dégustation. Ce n'est pas demain que le vin canadien va concurrencer nos grands crus qu'ils soient français ou suisses ...



Les photos c'est ici: suffit de cliquer ou copier
https://photos.app.goo.gl/VGcuXqStQfPvJxmv9


Montréal
Dernière étape. Après 7 heures de train, nous arrivons à Montréal. J'y étais venue il y a 15 ans trouver Leïla et sa famille. Deux jours et demi de re-découverte, marché, shopping, visites, grande roue, et même que Walter a testé la tyrolienne dans le Vieux Port. Moi je suis bien restée sur la terre ferme ... 
Contraste avec les autres villes, nous sommes dans un environnement latin et on parle français, enfin... presque! Nos pieds, toujours de la partie, ont tenu le coup. 
Nous avons retrouvé pour un apéritif Joanne et son ami. Nous l'avions rencontrée à Cuba et merci FB de nous permettre de garder des contacts. Moment super sympa dans un bar un peu atypique. 




Dans le métro à Montréal, j'ai pensé aux Toiles du Soleil !

Les photos c'est ici: suffit de cliquer ou copier
https://photos.app.goo.gl/BbeSRPady3HsNo5r9 

Et voilà! Sommes rentrés! Heureux d'avoir vu toutes ces belles choses, cette nature incroyable, ces espaces infinis, ces couleurs fastueuses. Une belle expérience. 

J'espère que vous aurez pris du plaisir à la lecture de cette Gazette, qui je vous l'accorde, pèse son poids. Je vous dis

Amitiés
A bientôt
Votre Gazetière ... qui a fêté ses 10 de retraite !










mercredi 12 juin 2019

Merci !

Bonjour à toutes et tous !

Septante ? Soixante-dix ? Voilà c'est fait ! Je viens de les atteindre. Et je peux vous dire que je n'en avais pas envie, mais alors pas du tout ! J'ai essayé de tricher et de dire que je fêtais la fin de ma 69ème année. Astuce inutile !

De toute manière les années qui passent sont de l'arithmétique et je n'ai jamais été bonne en chiffres, alors ce n'est pas maintenant que je vais me mettre à compter les années. 

Je préfère vous dire à toutes et tous celles/ceux qui me l'ont souhaité un immense merci ! Désolée de ne pas avoir répondu immédiatement et individuellement à vos nombreux messages et marques d'amitié. 

Si j'avais un peu de peine à vous répondre de suite, c'est que nous étions en vadrouille. Le premier qui dit "encore" a un gage ! 

Mon cher mari m'avait invitée à la Chartreuse du Bignac pour un petit séjour de rêve que nous avons poursuivi dans la région. C'était: p-a-r-f-a-i-t ! La météo ne devait pas avoir envie de me voir vieillir parce qu'elle a fait la gueule presque tout le long du séjour. Très rafraîchissant .....

Sommes rentrés, bien repus, avec quelques cartons de nectar et un excellent souvenir de cette escapade. Peut-être allons-nous envisager un petit régime, puisque ces dernières semaines ont été riches en calories, surtout pour Walter! 

En effet il a passé une semaine à l'hôtel à Canet avec ses amis cheminots de jeunesse. Ils ont parcouru quelques-uns des sites de notre si beau département et fréquenté quelques bonnes tables. J'ai passé quelques jours avec Lotti, en filles, c'était aussi super sympa!

Quelques photos: ici en cliquant
ou en copiant:
https://photos.app.goo.gl/3DEm51GrbKSX6QVc9

Pour le reste tout va bien, la vie est belle et j'économise mon maillot de bain cette année au vu du temps archi-mauvais, fraîcheur, vent, pluie, que nous avons eu depuis Pâques. J'espère qu'on pourra se rattraper bientôt !

Je vous embrasse et je vous dis 

Amitiés
A bientôt
Votre Gazetière


mercredi 6 mars 2019

La Gazette vietnamienne et cambodgienne

Bonjour à toutes et tous

Nous voilà de retour de notre périple asiatique. Il y avait quand même deux ans que nous n'avions pas fait un grand voyage... on s'est rattrapé avec cette dernière expédition. Expédition est un peu un grand mot puisque l'organisation de ce déplacement avait été planifiée depuis longtemps et dans de bonnes conditions. Je vais vous relater l'essentiel et vous pourrez vous régaler en regardant les photos.

C'est toujours un peu difficile de faire partager ses émotions et ses coups de coeur, on croit volontiers que tout le monde les partage. Ce n'est pas simple et je vous prie de m'excuser à l'avance si ces propos ne correspondent pas à vos idées et à vos expériences. 

Partis le 4 février de Barcelone, nous avons atterri à Hanoï, via Dubaï.

Hanoï

Nous sommes arrivés le jour de la fête du Têt, le nouvel an chinois. Nous avons été avertis de suite que Hanoï ne ressemblait pas du tout aux autres jours. Peu de circulation, beaucoup de commerces et restaurants fermés. Beaucoup de monde dans les rues et quel monde. Tous sur leur 31, bien habillés, élégance asiatique, en famille, visitant les temples en grand nombre. Nous avons bien aimé cette ville avec ses monuments, ses pagodes et son histoire. Un coup de coeur, et un gros, pour le musée des femmes vietnamiennes. Nous passons beaucoup de temps à nous étonner de l'habileté des scooters, chargés parfois de toute la famille, à circuler dans les rues d'Hanoï. 


Mai Chau et Pu Luong

Après plus de 2 jours citadins nous partons à l'ouest d'Hanoï dans la province Hoa Binh, direction Mai Chau. Il me semble que les kilomètres vietnamiens sont plus longs que les nôtres ... Il faut plus de 3 heures pour parcourir env. 150 kms. Mais c'est très bien, ceci nous permet d'admirer paysages et vie locale sur le parcours. La route est en bon état, mais ça monte ! Après quelques heures, nous arrivons en haut d'un col, et là.... on s'émerveille de la vallée qui nous attend.


Vallée de Mai Chau 


Surtout que nous arrivons dans un hôtel, ma foi, plus que bien ! Un vrai paradis. Toujours accompagnés de notre guide, nous partons dans les rizières pour une balade de 2 heures. Bon, il fait 34 degrés, mais on tient le coup ! Le lendemain nous faisons une virée à vélo dans les rizières, c'est magnifique ! 15 kms tout-de-même... avec un vélo sans vitesses et bien lourd, heureusement on n'a pas du utiliser les freins ... Mais tout ceci est compensé par la beauté du paysage et nous pouvons observer les habitants qui travaillent dans les rizières. Cette vallée est essentiellement habitée par les minorités ethniques Thaï et les Muong 

Mais nous n'avons pas encore vu le plus époustouflant, ce sera pour le lendemain à notre arrivée à la réserve naturelle de Pu Luong après un trajet à travers la montagne et les forêts de bambous. Aussi une vallée de rizières, mais en terrasses. A couper le souffle ! Moins de monde et un accueil super sympa. Nous y passons 2 jours à marcher dans les rizières et dans la forêt, nous traversons des villages, les enfants nous crient "hello".  Des moments magiques qui font de ces quelques jours, notre plus beau souvenir du Vietnam.
Les photos: c'est ici, ou là 
https://photos.app.goo.gl/2dpJQsBxZ3Eegd9PA


Ninh Binh et Baie d'Halong


Nous reprenons la route pour nous rendre à Ninh Binh, dite baie d'Halong terrestre. En chemin, nous visitons deux pagodes: Dinh et la pagode de Jade. 







Nous montons dans un sampan, mené par une navigatrice qui rame avec les pieds et qui nous emmène sur la rivière Ngo Dong à travers des montagnes en pain de sucre et au travers de cavernes. Attention, baisser la tête ! Bucolique !

Le lendemain matin départ pour Halong par un temps bien gris. J'étais assez craintive de cette partie du voyage, à cause du nombre de touristes, de la foule. Je pensais que c'était un peu surfait, mais bon, on ne va pas au Vietnam sans faire la baie ... En arrivant au port, je n'avais pas changé d'idée.... Un myriade de bateaux amarrés, du monde partout... Nous avions un bateau plutôt petit, rien que pour nous 2, avec 5 membres d'équipage ! Départ des bateaux à la queue leu leu dans le canal. Mais assez vite, comme notre "petitesse" le permettait, nous avons pu prendre des chemins différents et passer entre les rochers et se croire seuls au monde... Belle expérience, même par temps gris. Nous avons pu visiter les villages de pêcheurs qui vivent sur l'eau. Certains vivent sur leur bateau. L'équipage aux petits soins, nous a proposé d'aller acheter du poisson et de faire un repas commun le soir. C'était parti ! 


Achat de poissons sur village flottant 



Super bon moment, même si manger par terre, assis, ma foi, ce n'est plus vraiment de notre âge ! Mais Walter a eu eu droit à une petite installation maison et c'était juste dommage de ne pas parler la langue. Notre misérable anglais a du faire face aux discussions. 


Papi comme un pape !

Les photos c'est ici, ou là  https://photos.app.goo.gl/Z47w1RX3KpSp7KFZA
Hué et Hoi An

Un saut de puce en avion et nous voilà arrivés à Hué. Ancienne capitale impériale et ville très animée et très sympa. Après une petite promenade en cyclo-pousse à travers le marché, nous visitons la cité impériale. Sur le modèle de la cité interdite chinoise, nous admirons les monuments et prenons connaissance de toute une partie de l'histoire que nous ignorions. Que de rois, de mandarins, de traîtres, de meurtres, de jalousie, d'histoires de famille ! Que de légendes aussi. Les monuments sont entourés de superbes parcs et jardins et rien n'est laissé au hasard, tout est construit selon les préceptes Feng Shui. 

Le lendemain nous prenons la route pour Danang et Hoi An par le col des nuages. Très belle route, très belle vue et temps magnifique et nous profitons vraiment du voyage. Nous ne faisons que traverser Danang et heureusement, c'est une trop grande ville pour nous.

Hoi An ! Alors ça c'est joli ! Très jolie vieille ville, piétonnière, un peu touristique. Très joli marché. Ville des lanternes. Nous avons même participé à un atelier de fabrication.




C'est nous qui les avons faites !



 Hô Chi Minh Ville / Saïgon

Peu de choses à dire. Ne sommes pas restés longtemps, mais à part la piscine sur le toit de l'hôtel, nous n'avons pas trouvé de charme à cette ville. Seul un resto local, ne parlant aucune langue connue de nous, restera dans nos mémoires, surtout à cause de la force de ses piments !

Une journée dans le delta du Mékong nous fera découvrir plusieurs artisanats, dont la fabrication de briques, de caramels au lait de coco et de délicieuses galettes de riz aux bananes. Nous effectuons une croisière le long du Mékong, apaisante et calme, au raz de l'eau. Beau moment. 

Galettes séchant au soleil 
Les photos c'est ici, ou là 
https://photos.app.goo.gl/59TCndwbNgCWNZwZ6
Cambodge

Avant-dernière étape: Siem Reap avec comme but la visite des temples d'Angkor. Charmante ville, porte d'entrée du site. Des petites rues, des restos sympas, de jolis ponts, des marchés. Et un musée national à visiter parce que les plus belles statues des temples s'y trouvent. 

Le dernier soir nous avons assisté au spectacle du cirque Phare.  Un cirque particulier utilisant tous les arts: musique, peinture, danse, etc. Époustouflant, magique et universel. Merci pour cette soirée !

Angkor ? C'est inracontable .... trop bien dirait un enfant ! Surtout avec un guide passionné. Nous avons tous entendu parler d'Angkor, mais quand on y arrive on se laisse prendre par une atmosphère incroyable. On remonte le temps, on imagine la construction de tous ces temples et on s'émerveille à la vue de tous les détails. Surtout avec un guide qui connait si bien l'endroit qu'il nous a fait passer par des chemins évitant ainsi la horde de touristes. Parce qu'il y en a ...... C'est le côté négatif du site, mais je pense que ça vaut la peine et qu'il faut choisir le moment où il y a le moins de monde. Et on ne va pas au Cambodge sans voir Angkor .....



La plage ....

Tout ça finit par fatiguer. Alors nous sommes partis à la plage, sur une île au large de Sihanoukville: Koh Rong samloem. Un petit paradis où l'on accède qu'en bateau. Une destination plutôt sac à dos que valise à roulettes parce que lorsque vous débarquez vous arrivez dans le sable ! Mer turquoise, eau chaude, peu de monde, pas de bruit, arbres magnifiques. Et là .... eh bien! on n'a rien fait ! mais alors rien !
Les photos c'est ici, ou là
https://photos.app.goo.gl/fLHWj6tqyp3xQacq6 

Quelques remarques

Voilà, c'est fini, nous sommes rentrés le 27 février après plus de 30 heures de périple. Nous avons bien aimé ce voyage, même si un peu fatigant. Nous avons effectué beaucoup de déplacements et ça nous a pris beaucoup de temps. Peut-être aurions nous du rester au nord et au centre du Vietnam et revenir à une autre occasion au Cambodge.

Nous avons apprécié la gentillesse et les sourires des gens que nous avons rencontrés. Le français n'est presque pas pratiqué, mais les gens sont intéressés quand ils nous entendent parler. J'ai admiré le flegme des chauffeurs qui zigzaguent dans la circulation, qui évitent les scooters, qui s'enfilent dans les bouchons, sans un mot et avec courtoisie.

L'histoire de ces deux pays m'est revenue à la mémoire et j'ai trouvé très intéressant, grâce aux guides, de me rappeler les images noir/blanc qui ont jalonné ma jeunesse. Pour ces deux pays la paix est bienvenue et ils y tiennent beaucoup. Un peu désenchantée du Vietnam qui se dit communiste et que la seule chose qui soit gratuite pour ses habitants est l'air qu'on respire. Ecole, santé, social rien n'est gratuit ! Corruption énorme.  

Au Cambodge, si pauvre, la volonté des gens est incroyable. Après le génocide qui a fait disparaître toute une génération, il faut tout réapprendre. Les métiers traditionnels s'éteignent, le savoir-faire se raréfie. Mais la volonté est là. Magnifique leçon ..... Et merci à notre guide pour ses explications, ses confidences et sa prévenance. 

Et la nourriture me direz-vous ? Excellent ! Au nord, une cuisine proche de celle de la Chine. Au centre elle est différente, un peu plus variée. Au Cambodge j'ai découvert l'Amok de poisson, et ça c'est bon ! La prochaine fois que j'y vais, je prends un cours de cuisine ...

Amok, miam, miam !

Bien entendu, je ne vous ai pas tout dit, je ne vous ai pas mis toutes les photos, sinon cette Gazette serait interminable. 

Je vous remercie de m'avoir lu jusqu'au bout. J'espère que vous avez pris autant de plaisir que nous à ce voyage. Je vous embrasse et je vous dis:

Amitiés
A bientôt
Votre Gazetière







  




mardi 25 septembre 2018

Eté 2018

Bonjour à toutes et tous

Comment vais-je qualifier cet été ? 
Chaud ? c'est un euphémisme
Piquant ? oui! à cause des moustiques en grand nombre
Culturel ? un petit peu
Voyageur? oui, quelques kilomètres au compteur
Sportif? Parfois
Gastronomique? ben, il faut ce qu'il faut ... 
Heureux ? OH! oui!

Il avait plutôt mal commencé ... Bernard, mon cher frère, à la place de prendre son pied sur la terrasse de Collioure avec Claudine a préféré un séjour dans une clinique du coin et un régime sans sel ! Faut le faire! Quelque jours d'angoisse et tout a fini par un rapatriement grâce au TCS. Merci à mes ex-collègues de m'avoir rafraîchi la mémoire. Nous avons quand même pu faire profiter Claudine de quelques bains bien rafraîchissants et merci à ma Véronique, arrivée entre temps, de s'être adaptée à cette situation. 


On y est pourtant bien sur cette terrasse !


Entre deux séances de plage nous sommes partis à Andorre pour le traditionnel spectacle du cirque du soleil ... et quelques achats dans les boutiques ! Cette fois nous sommes revenus par l'Espagne, non excusez-moi, par la Catalogne du Sud. Visite du Monastère Sant Pere de Cassere, encore un lieu magnifique. Une nuit d'hôtel et une belle soirée à Vic pour repartir le lendemain à Santa Eugenia de Berga pour une visite qui va laisser des souvenirs dans la mémoire de Walter: le Monde magique du train. Extraordinaire pour les amateurs de modélisme ferroviaire. 

Retour juste à temps pour recevoir Rita, sa maman et ses filles, juste pour un repas sur la route de leurs vacances. Court, trop court, mais tellement bon ! 


Bonnes vacances les nanas !


Pas de Déferlantes cette année, nous avons préféré nous rendre au Campo Santo à Perpignan pour deux concerts: Julien Clerc et Norah Jones. Deux très belles soirées, quelques heures de bonheur et des jours de mélodie dans le crâne ...




Quelques pots de confiture, quelques séances plage, quelques heures de sieste et de lecture grâce au frais de la clim plus tard, nous avons fait nos bagages pour un séjour en Suisse. Nous sommes retournés au Grand Chalet Favre à Saint-Luc équipés de nos habits chauds, de nos imperméables, de parapluies et de grosses chaussures, en nous jurant que s'il faisait mauvais temps, c'était la dernière fois qu'on viendrait en vacances à la montagne ! Ben ... il a fait beau ! et chaud ! Juste quelques petites averses à l'heure de l'apéro. C'était beau, mais beau ! et nous avons marché, marché ! et ça grimpe, ça grimpe ! et les vins valaisans, ma foi, sont bons, mais sont bons !

Pour ne pas se trouver sur les routes pendant un grand week-end, nous avons fait une petite halte chez Bernard et Claudine, où nous sommes toujours bien reçus et quand je dis bien, le mot est amplement sous-estimé. Nous avons passé une journée de rêve d'escapade dans le Lavaux, que c'est beau! que c'est beau !  Tout a une fin... et fallait bien rentrer. Avec quand même des regrets de ne pas avoir pu voir tous nos amis. C'est vraiment frustrant. Et en plus nous avons mis 2 heures de plus que d'habitude pour le retour. Vive le mois d'août.


Rentrés quand même juste à temps pour aller faire une bise aux Wenger à Collioure. Tellement difficile d'accès l'été, que nous attendons avec impatience les vacances de patates ! En avons profité, puisque nos amis Pinède étaient par là, pour faire quelques apéros ! Que de bons souvenirs pour l'hiver!


Sortie Wenger, Pinede, Ruchet au Sole Mio 


L'été passe si vite, j'ai toujours l'impression qu'il me manque des journées. Et un matin, l'atmosphère change, l'air n'est plus le même, la lumière s'adoucit, c'est comme une sérénité qui arrive. Un peu moins de monde (quoi que ...) et une plage abordable. Et des envies de bouger qui reviennent.

Alors on bouge! Comme la réserve d'armagnac s'est évaporée, ça c'est certainement la faute à l'air marin ..., nous sommes partis dans le Gers pour 3 jours. Trois jours de flânerie, de visites dans cette belle région. L'achat de l'armagnac est toujours une belle histoire au domaine du Miquer et à chaque fois je fais des exercices de retenue de fous rires ! Bernard et Claudine nous ont manqués. 



Domaine du Miquer



La fin de l'été c'est aussi Claude qui arrive pour suivre les migrations. Et quand Claude arrive c'est toujours un plaisir. Je retrouve mes casseroles et les soirées dans la cour ont un goût de bonheur. 

La fin de l'été, mais est-il vraiment fini ?, c'est reprendre des activités, revoir les amis d'ici, aller danser, marcher, faire un peu de ménage (!) et la plage est encore d'actualité pour l'instant. Et cette année, l'arrivée de l'automne s'est fêtée avec l'arrivée des Sprecher qui, sur la route du retour de leurs vacances, se sont arrêtés deux jours. Très bon moment entre amis et échange sur leurs nombreux voyages, souvenirs du TCS, rigolade ont fait partie de ce beau week-end. Revenez quand vous voulez !

Vive la retraite et le retraités !

Si vous voulez, si vous avez le temps, si le coeur vous en dit ... les photos c'est en cliquant ici ... ou ici:
https://photos.app.goo.gl/98HRXe64WwEJAVu68
C'est fini! pour aujourd'hui! Comme vous pouvez le constater tout va bien, nous sommes heureux et ce ne sont pas les petits bobos de l'âge qui vont nous empêcher de continuer de vivre une si belle retraite !

Je pense à vous, je vous embrasse et vous dis

Amitiés
A bientôt
Votre Gazetière