mardi 25 septembre 2018

Eté 2018

Bonjour à toutes et tous

Comment vais-je qualifier cet été ? 
Chaud ? c'est un euphémisme
Piquant ? oui! à cause des moustiques en grand nombre
Culturel ? un petit peu
Voyageur? oui, quelques kilomètres au compteur
Sportif? Parfois
Gastronomique? ben, il faut ce qu'il faut ... 
Heureux ? OH! oui!

Il avait plutôt mal commencé ... Bernard, mon cher frère, à la place de prendre son pied sur la terrasse de Collioure avec Claudine a préféré un séjour dans une clinique du coin et un régime sans sel ! Faut le faire! Quelque jours d'angoisse et tout a fini par un rapatriement grâce au TCS. Merci à mes ex-collègues de m'avoir rafraîchi la mémoire. Nous avons quand même pu faire profiter Claudine de quelques bains bien rafraîchissants et merci à ma Véronique, arrivée entre temps, de s'être adaptée à cette situation. 


On y est pourtant bien sur cette terrasse !


Entre deux séances de plage nous sommes partis à Andorre pour le traditionnel spectacle du cirque du soleil ... et quelques achats dans les boutiques ! Cette fois nous sommes revenus par l'Espagne, non excusez-moi, par la Catalogne du Sud. Visite du Monastère Sant Pere de Cassere, encore un lieu magnifique. Une nuit d'hôtel et une belle soirée à Vic pour repartir le lendemain à Santa Eugenia de Berga pour une visite qui va laisser des souvenirs dans la mémoire de Walter: le Monde magique du train. Extraordinaire pour les amateurs de modélisme ferroviaire. 

Retour juste à temps pour recevoir Rita, sa maman et ses filles, juste pour un repas sur la route de leurs vacances. Court, trop court, mais tellement bon ! 


Bonnes vacances les nanas !


Pas de Déferlantes cette année, nous avons préféré nous rendre au Campo Santo à Perpignan pour deux concerts: Julien Clerc et Norah Jones. Deux très belles soirées, quelques heures de bonheur et des jours de mélodie dans le crâne ...




Quelques pots de confiture, quelques séances plage, quelques heures de sieste et de lecture grâce au frais de la clim plus tard, nous avons fait nos bagages pour un séjour en Suisse. Nous sommes retournés au Grand Chalet Favre à Saint-Luc équipés de nos habits chauds, de nos imperméables, de parapluies et de grosses chaussures, en nous jurant que s'il faisait mauvais temps, c'était la dernière fois qu'on viendrait en vacances à la montagne ! Ben ... il a fait beau ! et chaud ! Juste quelques petites averses à l'heure de l'apéro. C'était beau, mais beau ! et nous avons marché, marché ! et ça grimpe, ça grimpe ! et les vins valaisans, ma foi, sont bons, mais sont bons !

Pour ne pas se trouver sur les routes pendant un grand week-end, nous avons fait une petite halte chez Bernard et Claudine, où nous sommes toujours bien reçus et quand je dis bien, le mot est amplement sous-estimé. Nous avons passé une journée de rêve d'escapade dans le Lavaux, que c'est beau! que c'est beau !  Tout a une fin... et fallait bien rentrer. Avec quand même des regrets de ne pas avoir pu voir tous nos amis. C'est vraiment frustrant. Et en plus nous avons mis 2 heures de plus que d'habitude pour le retour. Vive le mois d'août.


Rentrés quand même juste à temps pour aller faire une bise aux Wenger à Collioure. Tellement difficile d'accès l'été, que nous attendons avec impatience les vacances de patates ! En avons profité, puisque nos amis Pinède étaient par là, pour faire quelques apéros ! Que de bons souvenirs pour l'hiver!


Sortie Wenger, Pinede, Ruchet au Sole Mio 


L'été passe si vite, j'ai toujours l'impression qu'il me manque des journées. Et un matin, l'atmosphère change, l'air n'est plus le même, la lumière s'adoucit, c'est comme une sérénité qui arrive. Un peu moins de monde (quoi que ...) et une plage abordable. Et des envies de bouger qui reviennent.

Alors on bouge! Comme la réserve d'armagnac s'est évaporée, ça c'est certainement la faute à l'air marin ..., nous sommes partis dans le Gers pour 3 jours. Trois jours de flânerie, de visites dans cette belle région. L'achat de l'armagnac est toujours une belle histoire au domaine du Miquer et à chaque fois je fais des exercices de retenue de fous rires ! Bernard et Claudine nous ont manqués. 



Domaine du Miquer



La fin de l'été c'est aussi Claude qui arrive pour suivre les migrations. Et quand Claude arrive c'est toujours un plaisir. Je retrouve mes casseroles et les soirées dans la cour ont un goût de bonheur. 

La fin de l'été, mais est-il vraiment fini ?, c'est reprendre des activités, revoir les amis d'ici, aller danser, marcher, faire un peu de ménage (!) et la plage est encore d'actualité pour l'instant. Et cette année, l'arrivée de l'automne s'est fêtée avec l'arrivée des Sprecher qui, sur la route du retour de leurs vacances, se sont arrêtés deux jours. Très bon moment entre amis et échange sur leurs nombreux voyages, souvenirs du TCS, rigolade ont fait partie de ce beau week-end. Revenez quand vous voulez !

Vive la retraite et le retraités !

Si vous voulez, si vous avez le temps, si le coeur vous en dit ... les photos c'est en cliquant ici ... ou ici:
https://photos.app.goo.gl/98HRXe64WwEJAVu68
C'est fini! pour aujourd'hui! Comme vous pouvez le constater tout va bien, nous sommes heureux et ce ne sont pas les petits bobos de l'âge qui vont nous empêcher de continuer de vivre une si belle retraite !

Je pense à vous, je vous embrasse et vous dis

Amitiés
A bientôt
Votre Gazetière 








lundi 11 juin 2018

Merci !

Bonjour à toutes et à tous !

Merci mille fois et de tout coeur pour toutes ces attentions le long de cette journée ! Vos petits mots, vos téléphones, vos coucous, votre présence m'ont aidée à passer le cap ! Bon ce n'est pas encore le grand saut, mais comme ça s'approche, je m'entraîne à devenir vieille !

Nous avons bien fêté avec un excellent repas à l'auberge du cellier à Montner qui était sur la liste de mes envies depuis un certain temps, où nous avons pu déguster le menu Font de la Maine. Alors je peux vous dire: c'était un régal et tout était délicieux. C'est original, c'est beau et c'est bon ! Que demander de plus ? Eh bien, rien! parce que nous avons pris le vin au verre accordé à chaque plat. Et nous avons tout aimé ... et tout bu ! Nous y retournerons ...



C'est dommage de n'avoir son anniversaire qu'une fois par année .... parce que cette journée qui vient de se terminer par un apéro et des sardanes fut vraiment une excellente journée ! Je vous réitère mes remerciements, vous envoie  des tonnes de bisous et vous dis

Amitiés
A bientôt
Votre Gazetière

lundi 7 mai 2018

La Gazette italienne et autres histoires ....

Bonjour à toutes et tous

Depuis le temps ! il s'en est passé du temps ! Du temps où je ne vous ai pas donné de nouvelles, alors je vais me rattraper. Attention, cette gazette va être longue, je vous aurais avertis.

Je vais commencer par les autres histoires, ce sera un peu plus vite fait. L'hiver a passé, je le qualifierais de rigoureux et d'ennuyeux. La tramontane s'est manifestée très souvent et pour nous montrer qui elle était, elle a sorti le grand jeu et personne n'a pu la qualifier de modérée ... Quelques petits bonheurs dans ces derniers mois.

En janvier je suis montée en Suisse. Je n'avais plus de culottes et il me faut ABSOLUMENT les culottes de la Migros ! J'ai donc préparé une petite valise et me suis engouffrée dans le train. Pas de chance la ligne était coupée entre Lyon et Genève et me voilà à me transbahuter de train en car et de car en train. J'ai fini par arriver à bon port chez mes amis Deschamps. Petit séjour bien rempli. J'avais organisé un apéro des anciens TCS, ce fut vraiment une excellente soirée de retrouvailles, d'amitiés et de souvenirs. C'est vrai que vous me manquez.... mais les culottes ça s'usent vite, je reviendrai ! 
Merci à Jacqueline et Jean-Claude pour ce séjour si heureux.

En février, nous avons eu un grand bonheur: la visite de Roland et Chantal ! Mon Bubu ! Quel plaisir de se voir enfin ! Nous avons passé quelques jours bien remplis et moi je vous dis, l'amitié c'est vraiment précieux. Revenez quand vous voulez !

Le sourire même dans le vent ...


En mars, voilà que mon cher frère fêtait ses 70 ans. Oui, oui, ça en fait des années. Nous avons pris notre titine pour aller l'aider à souffler toutes ces bougies. Super bon séjour comme d'habitude, reçus comme des rois comme d'habitude. Et ça me fait tellement de bien de voir ma famille, parce que c'est vrai ... vous me manquez !

En avril c'est le mois de Pâques et là c'est le bonheur de voir arriver les Wenger. Chaque année nous faisons une excursion et cette fois nous avons découvert San Pere de Rodes en Espagne à 1 heure d'ici. Encore une merveille, dans un décor fabuleux. Très belle découverte. Dans le même temps les Kramer nous ont fait un petit coucou et avec eux aussi nous aimons bien faire des virées. Cette année nous avons atterri à Molitg-les-Bains dans le restaurant des curistes... et c'était très bien ! Petite visite de Mosset pour la digestion et nous avons juste évité l'orage. 
Cette année pour Pâques, avec mon amie Danièle, nous avons fait des bunyetes, ce qui est de tradition ici. Ce sont comme des merveilles et c'est du boulot ! Mais quand deux copines s'y mettent, c'est aussi un vrai bonheur !

Les bunyetes

Pour terminer avril, nous sommes allés faire la visite de l'Hermione. Magnifique frégate reconstituée qui a fait escale dans le port de Port-Vendres. Nous n'étions pas les seuls et la foule se pressait sur les quais.

Voilà pour ce début d'année. Vous pouvez voir les photos sous le lien suivant
https://photos.app.goo.gl/N2j5fZUYD8XAepxJ9


Une virée italienne ? Pourquoi ? Parce qu'il y avait au moins 25 ans que nous n'y étions pas allés, à part le petit lacet via Aoste et Cuneo l'an passé. Et puis il y avait Claudia, notre belle Claudia que nous n'avions pas revu depuis 18 ans et à qui nous avions promis de passer une fois la voir. Pas besoin de nous pousser beaucoup pour entreprendre un voyage. Un si beau voyage ! Un si beau pays ! De si gentilles personnes ! De si beaux paysages et une si bonne gastronomie.

Nous sommes partis sans trop réserver en pensant nous trouver hors saison. C'était sans compter le pont du 1er mai .... mais les outils modernes permettent de s'en sortir. Premier jour à fond la caisse jusqu'à Fréjus et ensuite des routes nationales jusqu'à Sanremo. Et là, en cherchant un hôtel... boum ! on n'a pas vu la barrière et poum! en plein dedans et elle n'était pas en plastique ... avons un beau capot bien enfoncé !

Le deuxième jour avons fait la route pour Pisa via Genova avec tous les tunnels, et encore des tunnels et une petite halte à Pietra Ligure et Viareggio, cette dernière station étant une petite madeleine de Proust pour Walter qui y avait fait un séjour lorsqu'il avait 16 ans, le temps passe. Plongés directement dans l'atmosphère italienne nous avons apprécié les ruelles de la vieille ville, les petits restos, les monuments et les vitrines. Le lendemain visite de la tour et des monuments. On commence déjà à avoir les jambes lourdes ... mais hop! une petite glace et ça repart !



De Pise à Lucca ce n'est pas bien loin et nous avons bien fait de prendre cette destination. Quelle belle ville ! Nous étions sous le charme et avons parcouru de long en large ses rues, avons visité ses monuments, sommes montés tous les escaliers possible, et ... nous nous sommes perdus ! Impossible de se rappeler où nous avions garé la voiture. On a fait des kilomètres en râlant un peu, mais on a fini par la retrouver. Depuis Walter a mis une application sur son téléphone qui nous permet de la retrouver facilement. Vive les outils modernes !

Le lendemain départ pour Castiglione della Pescaia avec arrêt à Massa Marritima. Petite ville un peu dehors des circuits touristiques, une petite merveille, très jolie à visiter. Arrivés à Castiglione, toujours grâce aux moyens modernes, on prend rendez-vous avec Claudia et là ... ce sont les retrouvailles ! Quel bonheur ! Quels souvenirs !  Que c'est bon! Même le temps passé nous a semblé court, parce que c'était hier ... Merci Claudia de ton amitié et de ta tendresse. Merci pour les bons moments passés ensemble.

Mais voilà, comme c'était le pont du 1er mai nous avons du quitter la côte, les hôtels étaient bien remplis. Nous nous sommes rendus à Bagno a Ripoli, tout près de Florence. Sur le chemin se trouve San Gimignano et bien entendu c'était dans la liste de mes envies. Mais nous n'étions pas tout seuls et impossible de se garer, tous les parkings étant pleins. On s'est dit qu'on reviendrait en semaine. Ne vous en faites pas, on s'est arrêté en route pour faire provision de vins.

Le lendemain nous partons à la découverte de Poppi par le col de Consuma et on se régale de magnifiques paysages typiquement toscans. Nous en profitons pour faire quelques autres découvertes culturelles. Parce que partout, dans le moindre village ou sur une colline, se dressent une église ou château. Trop beau, me suis régalée.

Il n'y a pas de voyage réussi si il n'y a pas de train ! Walter avait découvert un train touristique à vapeur au départ de Sienne pour le 1er mai. Alors départ pour Sienne. Sur la route, il y a ... San Gimignano ! On décide de tenter le coup à nouveau. Et là, nous avons de la chance il reste quelques places de parking. Encore une fois nous n'étions pas tout seuls !!! Une foule incroyable, des queues partout, impossible de visiter un monument. Un peu déçue quand même parce que le peu que j'en ai vu avait l'air très beau. 

Huguette et Raymond à San Gimignano


Nous avions déjà vu Sienne, mais les souvenirs s'étaient un peu estompés. Qu'est-ce que c'est beau et harmonieux. Visite du Duomo exaltante tant la beauté vous prend à la gorge. 

Le 1er mai départ de bonne heure le matin pour notre petite escapade en train. Dommage, le temps se gâte. On lambine dans la campagne, Walter est noir de suie mais content. Le repas de midi se prend sous tente et il y a quand même plus de 200 personnes, ce qui fait que c'est un peu ... bruyant! Le repas est excellent et nous dégustons une ribollata si bonne que nos voisins de table italiens sont d'accord de nous donner la recette. Mais il faut du chou noir ... et ici ça n'existe pas ! Retour sous la pluie et nous regrettons de ne pouvoir profiter des paysages typiques que nous traversons.

Et voilà ! Faut rentrer ... mais on ne va pas se presser. On fait un arrêt à Sestri Levante, à Menton, Gordes et L'Isle sur Sorgue... et comme c'est sur la route ... chez nos amis Pinede à Loriol du Comtat. Encore une fois on apprécie l'amitié et l'accueil que nous réservent nos amis. Encore merci pour la belle soirée et promis, la prochaine fois on reste plus longtemps .......

Ce voyage nous a enchantés, nous avons découvert de belles choses. Nous nous sommes régalés de la gastronomie italienne. Nous aimons ces petits plaisirs que procurent les virées. Même si, nous devons en convenir, les choses changent. Grâce (ou à cause ...) des moyens modernes, la spontanéité devient moins évidente. Il faut réserver les visites des sites, des hôtels, etc. Mais on va s'y faire !

C'est fini ! Je vous avais avertis .... Les blogs c'est comme les enfants, au début on s'en occupe beaucoup et après on les laisse se débrouiller seuls ...

Vous voulez voir ? Les photos c'est ici: cliquez
ou:
https://photos.app.goo.gl/N5874pKUZlhpKh5o2

Je vous quitte pour vous retrouver je ne sais quand ... à la fin de l'été ? pour vous conter tous les bonheurs que j'espère ...

Je vous embrasse et vous dis

Amitiés
A bientôt
Votre Gaztière


mardi 5 décembre 2017

Des nouvelles

Bonjour à toutes et tous

Vous attendez les nouvelles promises ? Je ne vais pas vous faire patienter aussi longtemps que j'ai espéré en recevoir ... TOUT va bien ! 

Je reprends l'histoire .... Début septembre détection d'un truc bizarre juste à côté de l'endroit où le crabe avait fait son nid. Examens de toutes sortes, drôles de machines, etc. Bizarre, vous avez dit bizarre ... J'ai fini dans les mains du chirurgien qui m'avait opéré et il m'a dit: bizarre, bizarre ! C'est une tumeur rare, il faut l'enlever. Ben oui ! On l'enlève le 30 octobre, deux mois avaient passé. Deux mois de gamberge, l'imagination débordante qui ronge un peu l'estomac, l'esprit qui s'affole, les scénarios catastrophe qui s'enchaînent, l'angoisse quoi ! L'opération s'est bien passée, suis ressortie avec une cicatrice de presque 15 cm et des bons pour l'infirmière et la kiné. J'ai fait tout ce qu'on m'a dit ! Et j'ai attendu les nouvelles promises. J'ai attendu, attendu, elles ne sont jamais venues ! Je suis allée les chercher hier directement chez le chirurgien et c'est là que le soulagement m'envahit. C'est bénin ! C'est juste 3 mois de ma vie un peu particuliers ... Et comme je suis une personne TRES patiente, je vais vite oublier. Je remercie infiniment toutes les personnes qui m'ont supportée et boostée pendant tous ces jours. Vous êtes précieux, Merci !

L'autre énervement de ces dernières semaines, c'est ... les travaux de plomberie! Nous devions faire réparer notre chasse d'eau et changer notre évier à la cuisine. Nous avons pris contact fin mai avec un plombier. Difficultés de trouver les pièces pour la chasse des WC, faut tout casser. Comme l'été approchait, nous avons vite compris que nous allions passer les beaux jours avec un tournevis dans la main au cas où la chasse ne s'arrêtait pas de couler. Arrivés en septembre, nous avons reçu des nouvelles et avons cru que tout serait fait en un coup de main. Eh bien, non ! De déplacements de rendez-vous en mauvaise compréhension, de maladie en retards, les travaux ont duré plus d'un mois. Tout s'est terminé vendredi passé par l'enlèvement des gravats. Patience, patience .... mais le tournevis n'est plus dans la salle de bains.


Donc TOUT va bien ! Comme dans tout événement, il y a toujours des choses à apprendre et il n'est pas mauvais de temps en temps de se recentrer sur soi et de mettre à jour ses peurs, ses angoisses et surtout ses espoirs et de refaire la liste des choses importantes et auxquelles on tient. Très bon exercice qui va (peut-être?) me rendre un peu plus sage ....


Ok, j'ai du attendre, mais maintenant je l'ai !


Tout n'était pas que mauvais pendant ces 3 mois. Il s'est aussi passé des choses formidables. Tout d'abord la visite de Véronique venue dans sa Joséphine toute neuve, pour la première fois par la route. Elle arrivée au bon moment, parce que Walter avait un séminaire très important avec les Salmanazar à Lisbonne. Nous en avons profité pour faire des trucs de "filles" pendant 3 jours. Dans la semaine nous sommes enfin allés à Cucugnan, via les Gorges de Galamus et visité Queribus. Eh oui! depuis le temps que Véro vient nous trouver, elle n'avait encore jamais fait ce tour.  Autre nouveauté, aussi pour nous, les Orgues d'Ille s/Têt. Magnifiques. Vous verrez les photos dans le lien. Une très, très bonne semaine.


Au col de Banyuls, c'est aussi une nouveauté pour Véronique


Ensuite ce fut l'arrivée des Wenger à Collioure. Et comme d'habitude, apéros, grillades et bonnes bouffes. Pour éliminer tout ça, sommes allés à Saint-Martin du Canigou. On vous recommande la montée à pieds, c'est bon pour la forme, surtout quand vous êtes un peu en retard pour l'heure de la visite.  Je reconnais que c'est là qu'on voit que les années passent. Mais le lieu vaut vraiment la peine. Nous avons également, et ça c'est aussi une première, visité les Grottes de Canalettes. Une très belle journée entre amis. Au menu, quelque chose de tout simple, mais que ravit à chaque fois: une visite de la ville de Perpignan. Je commence à m'y sentir un peu chez moi. 


Vous connaissez, mais c'est toujours aussi beau ...


Notre quotidien est aussi fait de belles promenades, nous profitons de la chance que nous avons d'habiter dans un endroit si beau, le littoral, l’arrière-pays, la montagne, tout nous plaît. Et puis l'hiver arrive ! Un peu tôt cette année, j'aurais encore bien pris quelques journées tièdes, sans vent et ensoleillées. 


L'hiver nous offre aussi de belles lumières


Pour les photos c'est ici !  ou là ....
https://photos.app.goo.gl/BXXPtRsqDhePbJAU2

Pour la suite ? Va falloir prévoir un voyage ! Maintenant que l'on sait qu'on peut partir, je vais éplucher un peu les offres. Et les Fêtes approchent, faut s'occuper des foies gras, des bricelets et autres gourmandises. Et une opération de la cataracte est prévue pour jeudi. Juste quelques jours dans le flou et je pourrais voir comme la vie est belle !

Je vous envoie à toutes et tous plein de gros bisous et vous dis

Amitiés
A bientôt
Votre Gazetière



samedi 30 septembre 2017

Eté 2017

Bonjour à toutes et tous !

Toujours un peu triste un été qui se finit ! C'est d'abord une petite fraîcheur matinale, un soleil qui se voile à peine, un vent un peu plus tiède, une lumière différente, une petite tristesse de l'âme qui s'installe, moins de monde à la plage, des places au parking à Collioure, des bruits de cartable qui roulent dans la rue et .... un peu plus de téléphones des démarcheurs !

Mais foin de mélancolie parce qu'il nous reste les souvenirs ! et quels souvenirs ! 

Tout d'abord, début juin, nous sommes partis quelques jours dans le Delta de l'Ebre. Nous aimons vraiment cet endroit et c'était la première fois que nous y séjournions en juin. C’était tout vert, le riz avait poussé. Nous nous sommes régalés de cette belle nature.

Quelques pots de confiture et séances de plage plus tard, nous avons accueilli Bernard et Claudine venus en vacances à Collioure. Alors là les amis, c'est le bonheur ! Balades et découvertes au menu. Mais aussi restos, apéros, marchés, discussions, souvenirs et projets. Le temps était magnifique et c'est comme ça que nous avons eu le plaisir de voir Claudine se baigner et même plusieurs fois ! Je vous le disais que du bonheur !

C'est devenu une tradition: nous nous rendons chaque année à Andorre pour voir le cirque du Soleil. Ben ... c'est ce que nous avons fait ! D'abord le trajet pour s'y rendre est magnifique. Ensuite les bains Caldea sont aussi devenus une tradition. Le spectacle est toujours aussi beau et féerique. Le lendemain nous sommes rentrés par l'Ariège. Je voulais absolument aller voir le château de Montsegur. Mon cher mari avait organisé une halte pas très loin en utilisant les services d'internet. Nous voilà en fin d'après-midi, découvrant la station de skis des Monts d'Olmes ... déserte, et dans le brouillard ! Mais accueil génial de la patronne de l'hôtel-bar-épicerie, seul commerce ouvert. Lendemain matin au réveil, nous avons vu une petite lueur qui ressemblait à du soleil. 



Les Monts d'Olme ... le matin !


Tout compte fait, c'était très bien et surtout très dépaysant quand on imaginait les plages bondéees de par chez nous.....

En route pour le château de Montsegur .... et voilà ce que nous avons vu :


Château en vacances dans le brouillard ....


L'Ariège a tellement de choses intéressantes à voir que nous avons adapté notre objectif. Superbes villages, belle nature,  et sites historiques ... sans brouillard.

Le soir venu, nous voilà à Carcassonne, billets d'opéra en plein air à la main. Les Noces de Figaro. Très bien, de belles voix et la magie de Mozart ..... Comme nous avions réservé depuis des mois, nous n'avions pas fait attention aux dates. Donc réveil à Carcassonne le 14 juillet avec l'armée en dessous de nos fenêtres .... Ben oui ! des milliers de personnes qui attendent dès 9h du matin les feux d'artifice et l'embrasement de la citadelle. Avons quand même réussi à sortir de la ville et rentrer chez nous par les toutes petites routes des Corbières. Nous on aime ça !


Carcassonne


Après le 1er août entre Suisses d'ici, nous sommes partis en vacances, oui en vacances ... en Suisse. Tout d'abord chose promise, chose due: chez les Liard-Pasche ! Reçus comme des rois, avec la météo qu'il fallait pour une journée magnifique qui me réjouit encore. Merci les amis pour ces si beaux souvenirs !

Après le lac, la montagne: Saint-Luc au Grand Chalet Favre. Vue sur les montagnes, confort idéal, service magnifique et restaurant à la hauteur. Tout pour nous plaire. Juste que la montagne ... ça monte ! J'avais un peu oublié. Fallait remettre la machine et les mollets en route. Nous en avons profité pour voir nos enfants qui n'ont pas eu trop de chance: sont venus quand il y avait pluie, neige et brouillard. Nous avons quand même été revoir quelques endroit pour leur rappeler leur enfance. Avons aussi eu la chance de voir Rita et Claude à Grimentz. Merci à eux pour l'excellent repas et le bon moment passé ensemble. 

Un repas en famille au restaurant de Chiboz, endroit dont Bernard nous fait l'apologie depuis des années. Je confirme: c'est très bon ! C'est très suisse, joli, en bois, montagnard. Mais pour le reste, je ne peux rien vous dire: il faisait un tel brouillard qu'on n'a rien vu ! Il paraît que la route est impressionnante, c'est certainement vrai pour le peu que j'en vu. Nous y retournerons un jour de beau temps ! 




Le temps heureux passe si vite ... il a fallu penser à rentrer, non sans avoir vu les coureurs de Sierre/Zinal grimper comme des chèvres sur les chemins que j'ai eu tant de peine à parcourir ..... 

De retour dans le Sud, nous avons ressorti les maillots et les serviettes, remis un cubi de rosé au frais, allumé le barbecue, fait la fête avec les amis, bu des apéros, et testé des restaurants, fait des balades, arrosé des anniversaires, visité Visa pour l'image, accueilli Claude, etc ! La belle vie !

Des photos : c'est ici ou
recopier le lien 
https://photos.app.goo.gl/aKDCKHjMwHhCgcDE3

C'est ainsi que fut l'été .... et quand l'automne fut venu ...

Ce fut le temps des Ologues qui ne sont pas très satisfaits. M'ont renvoyée dans toutes leurs drôles de machines, m'ont piqué, analysé, biopsé .... et fait attendre ! Tout n'est pas fini. On continue d'attendre un peu, mais il semblerait qu'il faille enlever un petit bout de je ne sais pas encore quoi.... Allez ! hue ! on y va ! Vous tiendrai au courant des prochaines péripéties .....

En attendant je vous envoie à toutes et tous des grosses bises et vous dis

A bientôt !
Amitiés !
Votre Gazetière

jeudi 25 mai 2017

Ah! tiens ! Une gazette ...

Bonjour à toutes et tous

Muette, je suis restée muette ! Pendant des semaines ! Il faut dire que d'autres parlaient, parlaient, parlaient ... Mais qu'est-ce qu'ils disaient ? Je n'ai pas tout compris, je n'ai pas tout écouté, je n'ai surtout pas tout approuvé. Des promesses démagogiques et aberrantes, des propos racistes, des balivernes, des discours xénophobes,  des mensonges éhontés, hypocrisie et imposture. J'ai eu mal à ma France mon pays d'adoption. On se posait la question d'un éventuel déménagement au Portugal... En plus un peu gênée aux entournures puisque je ne suis pas d'ici et que je n'ai pas le droit de vote. J'ai déploré que le droit de vote, si cher à mon coeur, oblige les électeurs à voter contre quelqu'un alors que ce droit est fait pour voter pour quelqu'un. Où sont donc mes illusions et mes aspirations de jeunesse ? Où est le rêve d'une société où chacun aurait sa place dans le respect des uns et des autres, où la solidarité serait si évidente et intégrée, où le positif, l'honnêteté, l'honneur et la courtoisie feraient loi..... liberté ! égalité ! fraternité en somme. 

Le résultat ? Comme je n'ai pas tout compris, tout écouté ni approuvé ... je reste dans mon coin en espérant des jours meilleurs, et me regarde le nombril, comme tout le monde ! 

Bon d'accord, il n'y avait pas que les élections, heureusement ! 

Nous avons pris quelques semaines pour digérer notre voyage en Birmanie qui nous a laissé de si belles impressions ... et avons trié nos photos ! 

Nous avons repris le cheminement à travers les vergers pour traquer les premières fleurs d'abricotiers et de pêchers, les premières feuilles de vignes et autres prodiges de la nature. 


... et les mimosas !


Nous avons aussi découvert le château cathare de Peyrepertuse près de Cucugnan. Nous étions très souvent passés en dessous et cette fois nous y sommes montés. Parce que ça monte ! et que ça vaut la peine. J'aime beaucoup ces excursions où je me mets dans la tête que je suis d'époque. Et ici, il faut s'imaginer en plein moyen-âge et quand on gravit les marches qui datent de Saint-Louis, on se dit que c'est dur, mais au moins maintenant on a des baskets... 


Peyrepertuse


Autre découverte de l'autre côté de la frontière, le village de Pals. Médiéval aussi, bien entretenu et restauré sans enjolivures. Nous nous sommes promenés dans les rues désertes, il faut dire que nous étions en février, en dehors de la saison et que les touristes étaient totalement absents. Un vrai bonheur. 



Pals


En mars, c'est le mois des anniversaires en Suisse. Alors nous sommes montés une semaine, une petite semaine.  Quelques jours genevois où nous avons profité de l'hospitalité de Jacqueline et Jean-Claude, où nous avons fêté l'anniversaire de Nath, où nous avons vu nos enfants et quelques amis. Ensuite départ pour le Canton de Vaud, et non pas pour faire du régime ! Plutôt pour se rassasier des joies familiales et faire quelques visites touristiques et ... gastronomiques. Merci à Claudine et à Bernard pour ces si bons moments ! 


Les Dents du Midi comme on ne les avait jamais vues 


De retour ici, nous avons décidé d'aller enfin visiter Gérone. C'est à deux pas d'ici, ou presque. Quelle belle découverte ! Vous verrez comme c'est beau dans les photos. Je suis restée en admiration devant "la tapisserie de la Création" au musée de la cathédrale et me suis dite que j'avais encore de sacrés progrès à faire et qu'il n'était pas certain que mes maniques soient encore en vie dans mille ans .....


Gérone


Et voilà, quelques pots de confiture et quelques plantations de fleurs plus tard ... c'est Pâques ! Et youpie ! voilà les Wenger qui nous amènent un temps magnifique pour toutes  ces fêtes. Et encore Youpie ! voici les Loosli qui viennent une semaine partager notre quotidien. Inutile de vous dire que nous nous sommes régalés, amusés, baladés, restaurés et abreuvés. Merci à vous tous !


Un tiers des Salmanazar's


Quelques jours plus tard, nous sommes repartis ... pour la Suisse ! Nous avions un très bon prétexte ! Un bel anniversaire, celui de Rita dans le canton de Fribourg. Nous nous réjouissions beaucoup et nous avions raison. Ce fut un beau séjour, court, mais si bien rempli. Et tout ce plaisir de revoir des anciens amis, des anciens voisins, de partager tout ce bonheur qui entoure Rita. Tout ça fait du bien à l'âme.

Nous sommes rentrés par le chemin des écoliers. Tout d'abord le tunnel de Saint Bernard pour arriver sur Aoste, que je ne connaissais pas. Qu'est ce que c'est joli ! Ensuite nous avons fait route pour Cunéo, au risque de me répéter ... qu'est-ce que c'est joli ! Dommage toutes le boutiques étaient fermées, c'était dimanche. Le lendemain matin, sous une pluie battante, nous nous sommes dirigés vers le col de Tende, où nous attendait ... la neige ! Heureusement, quelques heures plus tard, du côté de Breil sur Roya, le soleil a bien voulu nous faire croire qu'il était encore vivant. 
Nous avons fait un arrêt à Saorge, village médiéval accroché au flan d'une montagne, un vrai bijou.  Avons pris les petites routes jusqu'à Saint-André les Alpes, en nous émerveillant de tous ces paysages si majestueux. Le lendemain matin, départ pour les gorges du Verdon, par le côté Sud. Presque seuls au monde...  Arrivés à Moustier Sainte Marie, j'ai bavé devant quelques vitrines de faïence et j'ai fini par passer la porte d'une boutique. Je suis tombée sur une experte en la matière, qui m'a tout expliqué de l'historique de la fabrication et la signification des dessins. J'adore quand on me raconte des histoires, me retrouve comme quand j'étais petite et je salue la compétence des personnes passionnées. 


Gorges du Verdon


Au sortir de la boutique la pluie nous attendait. La pluie, la vraie pluie ... alors nous sommes repartis et comme Madame Météo nous annonçait pluie, orages et grêle, nous avons pris le chemin du retour, sans passer par Avignon, ce sera pour une autre fois !

Voilà pour toutes ces semaines où je me suis tue ... Vous pourrez voir ci dessous les photos. Suffit de cliquer ici ... ou de recopier le lien :
https://goo.gl/photos/VpTTgfd6MpeSBtqw5

Je ne sais pas quand vous aurez de mes nouvelles, parce que j'ai ressorti mon maillot de bain, que ma chaise-longue se languit dans la cour, qu'il y a plein de projets de virées qui planent sur nos têtes, que les abricots et les pêches arrivent, qu'une bibliothèque va enfin s'ouvrir au village, mais sachez que je pense à vous toutes et tous, que j'adore vos mails, vos nouvelles, vos visites, et que vous êtes souvent dans ma tête et dans mon coeur. 

Je vous dis

Amitiés
A bientôt
Votre Gazetière

lundi 30 janvier 2017

La Gazette birmane

Bonjour à toutes et tous

Nous voilà revenus de nos pérégrinations asiatiques. Nous voulions voir la Birmanie ... et nous l'avons vue ! Pendant plus de 3 semaines, nous avons approché ce pays en touristes très intéressés. Ce voyage était l'une de mes envies depuis plusieurs années, mais moi les militaires, je n'aime pas trop. Alors nous avons attendu que le mot démocratie ne soit plus un vilain mot. Bien entendu, la situation politique est encore loin d'être parfaite, on ne se débarrasse pas ainsi de 60 ans de dictature militaire, mais ce n'est pas une Suisse habitant en France qui va se permettre de critiquer !

Je vais vous en parler par sujets, ceux qui m'ont le plus touché ou qui ont marqué mon esprit. J'ai également fait des albums de photos par sujet, servez-vous comme vous voulez !

Le circuit
Partis de Barcelone via Dubaï, nous sommes arrivés à Yangon dans la matinée. Sommes restés 2 jours et ensuite 3 jours à Bagan. Ensuite Mandalay, Hsipaw, lac Inle et séjour en bord de mer à Ngapali.

La guide, les chauffeurs
Notre guide c'est Hsu. Une guide parfaite, aux petits soins, connaissant très bien son pays. Elle raconte si bien les histoires que je me suis gavée comme quand j'étais petite de tous ces rois, des esprits, des jalousies et autres revanches. Elle répond toujours aux questions, et elle est si précieuse pour comprendre la vie quotidienne birmane. Merci à elle de m'avoir fait croire que j'étais une reine. Nous avons eu plusieurs chauffeurs, mais la palme va à Monsieur Mouai (pas certaine de l’orthographe !). Il nous a fait rire pendant tout le séjour à Mandalay et Hsipaw. Toujours prêt à s'arrêter pour nous montrer quelque chose, toujours là au retour des excursions. Il nous a fait un super honneur en nous invitant chez sa tante où nous avons pu déguster d'excellents plats.


Merci Hsu pour ce si beau séjour, tu es une pro !


Les pagodes, les temples, les monastères, les moines
Si vous n'aimez pas ça, il ne faut pas y aller. C'est l'essentiel de la culture. Les Birmans sont très croyants et ça se voit. De magnifiques pagodes et des temples partout, partout. On ne peut pas lever les yeux quelque part sans en voir une. A Bagan, il y en a des milliers. Malgré les tremblements de terre, les édifices, même ceux du XIIème siècle sont souvent en bon état, et restaurés. Les Birmans font énormément de donations pour les temples ce qui permet l'entretien. Les pagodes ont même leur anniversaire, ce qui amène des centaines de pèlerins. Ils viennent dans des bus archi bondés avec tout ce qu'il faut pour camper et manger pendant quelques jours. Ils s'installent aux abords des pagodes, c'est surprenant à voir !
Les photos, c'est ici:
https://goo.gl/photos/tbG1zBp7LU9uEeAY7

La circulation, les voitures
La très grande majorité des voitures ont le volant à droite, mais on roule à droite... Très bizarre comme impression. Dans les villes nous nous sommes étonnés de ne pas voir d'accrochages. Mais le pire trajet était entre Hsipaw et Mandalay. C'est la route qui relie la Birmanie à la Chine. Un ruban de camions, et pas des petits, sur une route à lacets. Les dépassements sont vraiment très ... spéciaux. Moi je l'ai surnommée terrific road ... Heureusement les Birmans ne roulent pas vite, les routes ne le permettent pas. Le klaxon sert vraiment à avertir qu'on est derrière et qu'on veut dépasser. Il n'est pas utilisé comme moyen d'insulte, il faut quelques heures pour s'y faire.


Notre guide et notre célèbre chauffeur

Un dépassement
Terrific road

Les marchés
Je me suis régalée partout avec les marchés. Ouverts tôt le matin, ils sont souvent couverts, mais débordent aussi dans les rues. Principalement des femmes y tiennent des stands et la débauche de couleurs et de produits est fabuleuse. Ne manquez pas d'aller voir les photos, c'est mieux que les mots.
C'est ici
https://goo.gl/photos/JkqWVr2Vaojkh5Xi9

La nourriture
Moins raffinée qu'en Thaïlande, elle en regroupe les saveurs et se mélange à la cuisine chinoise. Beaucoup de succulentes soupes, du piment partout, des poissons séchés, mais surtout des légumes, des herbes de toutes sortes ... et du riz ! Beaucoup de salades, mais avec des légumes cuits ou marinés. Et la célèbre salade de thé est excellente. C'est une sorte de thé vert, qu'on laisse fermenter avec de l'ail, de l'huile, des piments, du sésame et des cacahuètes. La cuisine change selon les régions, et me suis délectée partout ! Il y a également beaucoup de nourriture dans la rue et j'admire la manière dont les marchandes cuisinent avec si peu de moyens. On mange à toute heure et partout. 


Repas typique birman 

La population, les enfants, les rencontres
Un des premiers atouts de la Birmanie ... ce sont ses habitants. Incroyablement gentils et souriants, toujours prêts à renseigner ou à aider, que ce soit dans la rue, les aéroports, les marchés, à chaque coin de rue. Peu de stress, pas de cris, pas de violence, pas de peur. Qu'est-ce que ça fait du bien ! Dans certains endroits, ce sont nous qui créons la surprise et il faut poser pour une photo avec eux. Oui, les gens sont pauvres, nous avons vu beaucoup de dénuement, peu d'infrastructures modernes (en dehors des portables !), peu de biens de consommation, pas de machines, tout se fait à la main, comme au début du 20ème siècle chez nous. Tout ça avec le sourire, et vous donnez du pourboire ... seulement si vous voulez !
Les enfants, ah! les enfants ! Ils sont si beaux, ils ont le même sourire et la même envie de vous voir de près. L'école n'étant pas obligatoire, ils sont souvent mis au travail très tôt.
Lors de nos excursions, nous avons traversé plusieurs villages. Les gens vaquaient à leurs occupations habituelles, souvent sans nous voir. Parfois, ils s'arrêtaient et nous demandaient d'où on venait, comment on s'appelait. D'une manière très naturelle, sans mise en scène.
Les photos, c'est ici
https://goo.gl/photos/so3FVJt4nJWpshH8A


L'artisanat, l'agriculture
L'artisanat est très riche. Toujours avec si peu de moyens techniques et une patience incroyable, nous avons vu des artisans de toute sorte. Epatée et si admirative des brodeuses, fileuses, tisserandes et couturières sur des vieilles machines à coudre. Le clou étant la fibre de lotus dont on fait des tissus ressemblant à la soie.
L'agriculture est présente partout. Beaucoup de cultures de cacahuètes, sésame, riz, et beaucoup de légumes. Presque pas de tracteurs, remplacés par des zébus et des buffles.
La pêche est essentielle dans ce pays: au bord de la mer, dans les rivières et dans les lacs. Les poissons sont souvent séchés et se retrouvent presque dans tous les plats. 
Les photos c'est ici
https://goo.gl/photos/e77Eiu1q4Ywa9fGL9

Nos meilleurs moments
Le survol de Bagan en montgolfière: c'est ici
https://goo.gl/photos/nAPiVSPJAcAMa8ER9

Le passage du viaduc ferroviaire: c'est ici
https://goo.gl/photos/7Qm1g9BiTR2sRDxRA

Les paysages de Hsipaw et du lac Inle: c'est ici
https://goo.gl/photos/dhakgv6EkG1QwrAS9

Autres photos
c'est ici
https://goo.gl/photos/kvhv3mRH257tPEWn7

Voilà cette မြန်မာ့ပြန်တမ်း est terminée. Je vous souhaite autant de plaisir à sa lecture que nous avons eu lors de ce voyage qui va prendre quelques semaines à digérer. Merci de votre patience et je vous dis

Amitiés မိတ်
A bientôt ဂွတ်ဘိုင်
Votre gazetière